Histoire

L’HISTOIRE DU MOUVEMENT FAMILIAL, EN BREF …

Comment permettre à une famille française d’élever ses enfants ?

De cette interrogation, naît la création des premières associations familiales en France à la fin du 19ème siècle qui se saisissent alors des grands enjeux de l’époque :

  • l’accès à un logement plus spacieux et confortable,
  • la mise en place de mesures spécifiques (bourses d’études, le dégrèvement d’impôts, avantages pour la circonscription).

On y retrouve des associations des pères de famille, des associations de familles nombreuses, des associations familiales d’entraide mutualiste dont les revendications s’affirmeront davantage au début du XXème siècle

"Les Familles nombreuses, créancières de la Nation"

C’est le slogan de la ligue populaire des pères et mères de familles nombreuses en 1908. Quelques années plus tard, la ligue définit un programme d’action commun : allocations familiales, logement, impôt sur le revenu, vote familial …

Sous cette impulsion, de nombreuses associations familiales voient le jour et visent à défendre la famille. Toutefois, le mouvement familial est divisé entre les associations familiales ouvertes à toutes les familles et axées sur l’entraide, et celles privilégiant les familles nombreuses.

En 1939, un Haut Comité de la population est constitué pour élaborer le Code de la famille. Le droit de toute famille à la protection sociale et au soutien moral est enfin reconnu. Et le 6 juin 1940, le cabinet Paul Reynaud crée le ministère de la Famille.

"Esquisser la construction, dans la même atmosphère familiale "

A la fin de la seconde guerre mondiale, l’enjeu est de consolider un mouvement de reconstruction avec des associations familiales qui ont des sensibilités différentes mais un intérêt commun : la défense des familles.

L’ordonnance du 3 mars 1945 a institué à travers l’UNAF et les UDAF la représentation officielle de l’ensemble des familles vivant en France.

Il s'agit d'associations loi 1901, organisées en Union Départementale des associations familiales (UDAF) et regroupées dans l’Union Nationale des associations familiales (UNAF). Elles ont pour but « d’assurer, au point de vue matériel et moral, la défense des intérêts généraux de toutes les familles françaises »

Elles sont reconnues d'utilité publique et leur légitimité est aujourd'hui inscrite dans le code de l'action sociale et des familles.

Une loi renforcera leurs missions en 1975, en améliorant la représentation des mouvements familiaux nationaux.

Depuis, l’UNAF et les UDAF sont les partenaires institutionnels des pouvoirs publics dans tous les domaines de la politique familiale.

L’UDAF de Seine-et-Marne a été créée le 5 octobre 1945.